Gadgets inutiles donc indispensables

Publié le par Poulpy

J'ai reçut plusieurs colis ces derniers jours, bonheur, pleins de nouveaux joujous pour Donj4 (et oui, désolé Mymy c'est mon sujet de prédilection en ce moment!).
Bon faisons le tour de ses petites merveilles.

D'abord, j'ai reçut An Adventurer's Guide to Eberron.



Ah que j'aimerais que tout les éditeurs de JDR reprenne l'idée derrière ce bouquin. Il s'agit d'un petit (64 pages) livret (avec une couverture cartonné rigide, c'est du WotC quand même) qui présente dans les grande ligne le monde d'Eberron.
Clairement destinée aux joueurs, il est constitué de petits paragraphes (donc relativement peu de blabla inutile) et avec énorméments d'images très dynamiques et très jolies. En 60 pages donc on survol la création du mondes, les principales nations du mondes et les peuples qui y vivent, les religions, les "guildes" (les dragonmark houses), la place de la magie, des géants, des dragons, ainsi que deux grandes organisations de méchants. De plus il ne s'agit la que de background, pas une seule infos technique de tout le bouquin.
Si avec cela, vos joueurs n'arrive toujours pas à ce faire une idée globale de l'univers d'Eberron, débrancher les car c'est que ce sont des légumes avec encéphalogramme plat.

Je trouve que ce genre de document manque grandement dans l'édition du JDR. On à trop souvent des univers tellement complexe et /ou exotique qu'il en deviennent impossible à gérer pour le MJ et difficilement appréhendable pour le joueur. Un exemple récent est le JDR français Capharnaüm, une livre, un univers et un système magnifique... mais au final, le background était tellement dense que j'ai posé le livre dans ma bibliothèque en sachant que jamais je n'y ferait jouer, car il y à trop d'infos à retenir pour le MJ et pour les joueurs. Un guide de l'aventurier dans le Capharnaüm d'une cinquantaine de pages, décrivant dans les grandes lignes les peuples, nations, villes, etc  aurait été le bienvenue pour s'approprier l'univers.

Pour en revenir au petit guide d'Eberron, vous l'aurez compris, je suit conquis, j'ai cependant deux petits bémol à mon enthousiasme, d'abord le prix, 18€ pour un bouquin de 64pages même cartonnées et en couleurs, sa fait mal, j'aurais préféré une couverture souple et un papier d'un peu moins bonne qualité si cela permet de faire baisser le prix.
Ensuite, alors que ce livre est clairement destiné aux joueurs, il révèle au détour d'une page l'un des secrets de l'univers (la véritable affiliation de la emerald claw et la nature du Blood of Vol), pour moi ce sont des infos qui devait resté entre les mains du MJ, il faudra donc faire  la part des choses entre ce que sait le PJ et ce que sait le joueur.


Ensuite j'ai reçut mon Battlemat.

Un Battlemat, kezako? Ben il s'agit une plaque portant des carrés et/ou des hexagones (le mien est double face et dispose des deux) d'un pouce de large servant à simplifié les combat tactique avec pions et figurines. En effet, ils sont généralement plastifié et on peut utiliser dessus des feutres effaçable à sec (type Velleda) pour dessiner le décor.
Pour ceux qui envisage d'investir, je conseil de prendre le Battlemat de Paizo, même avec les frais de port, il reste moins cher que celui produit par Chessex que l'on trouve généralement dans les boutique française.

Enfin, toujours chez Paizo et encore plus gadgets, j'ai reçut mes cartes Gamemastery Essentials Starter set et Elements of power. Il s'agit de cartes présentant une jolie illustration sur une face et un petit texte et de la place pour noté des choses sur l'autre. Idéal pour représenter les objets magiques trouvés par les PJ et pour montré au joueur à quoi ressemble son armure.

Publié dans Jeux de rôles

Commenter cet article