Tommy Lee Jones dans la Brume

Publié le par Poulpy

Pas grand chose à voir avec des gorilles dans les nouveau film avec Tommy Lee Jones (réaliser par Tavernier, mais sa on s'en fout), un polar magistrale, moite, oppressant a cheval entre ville de Louisiane ravagées par Katrina et le bayou gardien de terrible secret.

L'histoire raconte la double enquête de Dave Robucheaux (Tommy Le Jones), a la fois sur les meurtres actuelles de jeunes femmes et sur le lynchage d'un noir 40ans plus tôt.
Autant les films de Tavernier m'indiffèe d'habitude (avec l'exception de la fille de D'Artagnan avec le génialissime Noiret) autant je doit reconnaitre qu'ici il s'en sort plus qu'honorablement pour donné une ambiance partculière à ce film, la Louisiane à des petit air de fin du monde ici entre les villes ravagé par l'ouragan, le comté presque inhabité (on ne voit personne dans les rues, le seule endroit où il y a du mon, c'est le bar) où officie le protagoniste principal et le bayou où on n trouve que des cadavres.
Si la réalisation est très honorable, c'est surtout les acteurs qui porte ce film avec en première ligne Tommy Lee Jones, absolument génial en vieux flic usé, ancien alcoolique, torturé par des souvenirs et des visions, tout en violence contenue qui parfois explose de façon impressionnante.
Deux autres acteurs ce démarque aussi dans ce film, John Goodman d'abord excellent dans le role du mafieu excessif et Merie Steeburgen qui joue la femme de Robicheaux et qui parvient a établir en finalement peu de temps à l'écran son role de pilier d'un homme qui partirait sans cela complètement en vrille.
Bref vous vous en douter après avoir lut tout cela, j'ai beaucoup apprécier ce film et je vous le recommande chaudement.
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article