"Every night I burn" ou: le revenant D&D4

Publié le par Poulpy

Si vous jouer à D&D4 dans la langue de Shakespeare, je ne peut que vous recommander de vous inscrire au D&D  insider, en plus d'un programme de création de personnage super bien foutu, vous aurez accès à deux excellent magasines: Dungeon et Dragon.
C'est à un article de ce dernier que je m'intéresse aujourd'hui, qui décrit une race inédite et exclusive au D&Di (qui n'apparaîtras pas dans les suppléments papier quoi): le revenant.



En gros, il s'agit de mort qui sont ramener à la "vie" par la Raven Queen" (ou un autre dieu de la mort) afin d'accomplir une tache.
D'un point de vue technique ils sont considérer comme des mort-vivants et comme des êtres vivants, choisisse la race qu'il était avant d'être revenant et ont accès aux feats, paragon path et epic destiny de cette race, peut agir même quand il est mourant et dispose d'un pouvoir par rencontre permettant d'infliger plus de dégâts avec une de ses attaques.

L'article fait 11 pages, contient la description de la race dans un format similaire au player's guide, plein de feat, un paragon path (avenging haunt) et une epic destiny (free soul, un être qui c'est libéré de l'influence des dieux et de la destinée).


Superbe dessin de Peter Stout dont les oeuvres son visible sur le site elfwood

Pourquoi j'attire votre attention sur cette article en particulier?
Et bien parce-que à la lecture, il met venu une scène en tête.
Imaginer: nous sommes dans Sharn, la cité des tours, dans un grand appartement, un couple prépare son mariage prochain.
C'est alors qu'un groupes de malfrats s'introduit chez eux, alors que certains abuse de la femme, les autres jette le futur marié par la fenêtre, il meurt plusieurs dizaine de mètres plus bas.
alors que sa concience s'enfonce dans le néant, il entand une voix lui annonçant que son heure n'est pas encore arrivé, que son meutre et celui de la femme qu'il aime (car les criminels n'ont pas laisser de témoins derrière eux) réclame vengeance.
L'homme ouvre alors les yeux, il ce trouve au sommet d'une des tours de la cité, sous une pluie battante. Il est vivant mais est devenue "autre", sa peau à la couleur des cendres, il lui semble être plus résistant, plus agile.
C'est alors qu'un corbeau vient ce perché sur son épaule.

Vous pouvez alors lancer la musique:


D'accord, sa n'a rien d'originale, mais vous avez là une PJ idéal pour une campagne urbaine voir un PNJ trouble.

Publié dans Jeux de rôles

Commenter cet article