Fins de série

Publié le par Poulpy

Je vous rassure, je ne compte pas vous parler de déstockage de fringues ou d'électroménager, mais de deux séries dont j'ai vu les dernier épisodes aujourd'hui:


Samuraï Sentai Shinkengers


Il s'agit de la série de super sentaï diffusé en 2009.

Kezako sentai? Et bien il s'agit de série pour enfants où un groupe d'adolescent/jeunes adultes ce transforme en héros colorés pour combattre des monstres en caoutchouc, assisté pour cela de machines qui s'assemble pour devenir un robot géant. En France, le genre à été popularisé par les trois séries Bioman (pour les plus anciens) et par les innombrables boucheries* Power Ranger (pour les plus jeunes), mais sachez qu'au japon, chaque année apporte sa nouvelle série.





La série diffusé l'année dernière est donc Shinkengers dont voici le principe: entre le monde des vivants et celui des morts ce trouve la rivière Sanzu née des pleurs et souffrance de l'humanité. Au sein de cette rivière ce trouve les Gedoushu, des démons qui cherche à posséder la terre. Pour cela ils doivent faire souffrir l'humanité afin que la rivière Sanzu déborde et leur permette de venir définitivement dans le monde des vivants.

Heureusement, pour les affronter existe le noble clan Shiba et ses servants, tous samouraïs. Pour affronter les Gedoushus, ils utilise le pouvoirs des mots au travers de la calligraphie pour ce transformer en héros colorés, les Shinkengers. Ce pouvoirs leur permet aussi d'utiliser et combiné des machines portant le nom d'origami afin de former le Shinken-Oh, un robot samouraï géant.


Je doit avouer que j'ai attaquer cette série parceque j'allai pas super bien et qu'il me fallait quelque chose de léger à mater après le taffe. Et c'est une réussite sur plusieurs points, d'abord le robot et les monstres sont kitch et super moches, assurant toujours au moins un sourire à chaque épisode. Il y a une vrai storyline et une évolution de l'histoire, certes on reste sur le schéma habituel du "monstre de la semaine" mais en fond, l'histoire avance avec des révélations, des retournements de situation et une monté en puissance constante.

Bien sur, les scénarios ne volent pas très haut (la série étant avant tout destinée à de jeunes enfants), mais il y a une vrai volonté de chercher des variation à l'épisode-type du sentai (monstre apparaît-->situation conflictuel-->combat contre le monstre à taille humaine-->combat contre le monstre avec mecha-->tous le monde rigole et cours sur la plage).

Enfin, le vrai point fort, ce sont les personnages. Bien sur, il s'agit des archétypes classique du sentai: Rouge/leader charismatique , Bleu/perfectionniste, Vert/ le rebelle mais pas trop, Rose/ prévenante et romantique, Jaune/ sportive et mignonne, Gold/ le joker (celui qui apporte de nouveaux jouets/tactiques au groupe), mais les épisodes présent dans tous sentaï mettant en avant un ou deux membres de l'équipe (pour que les fans de chaque personnages soit content) trouve le moyen de les développer (sans doute parceque cette fois ci, ce ne sont pas 5 jeunes gens au hasard qui deviennent les héros, mais cinq personne ayant une histoire commune) en cassant un peut l'archétype originel (Rouge cache un secret, Bleu est super-sensible, Vert cherche malgré tout sa place dans le groupe, Rose cache un coté bourrin et jaune est extrêmement naïve et maladroite).

Pareillement, chez les méchants, si le chef et les "monstres de la semaine" sont basique et sans profondeur. Son bras droit et un "ronin" sont particulièrement charismatique (sans doute car, contrairement aux autres monstres, il s'agit d'anciens humains, ayant donc une histoire).

Shinkengers est donc un sentai à la fois classique et très kitch mais aussi surprenant sur de nombreux point (par exemple, il me semble qu'il s'agit du premier sentai à avoir un rouge féminin, même si ce n'est que pour quelques épisodes) ce qui fait que l'ont ne s'ennuie jamais tout au long de ses 49 épisodes!


Aller une autre vidéo, en hommage à Shiba Takeru/ Shinkenred!






Wakfu


Wakfu est un projet multisupport développer par la boite d'édition Ankama, si le jeu vidéo prend du retard, le dessin animé lui est bien partit puisque la première saison vient de ce terminer avec un final qui poutre sa maman en tongs.
Cette série c'est 26 épisodes de bonheur.
Pour l'histoire, on fait dans le classique: un jeune garçon, Yugo découvre que son papa n'est pas son vrai papa et part en quête de ses origines, découvrant au passage qu'il est un peu destiné à sauver le monde. Il est accompagner dans sa quête par Tristepin de Percedal, un Iop (un guerrier) gardien du Shushu (démon) Rubilax (enfermé dans son épée), Ruel Stroud, un Enutrof (une espèce de chasseur de trésor) doyen du groupe, filou et ami du père adoptif de Yugo, Amalia Sheran Sharm, princesse Sadida (des espèces de druide) parfois capricieuse, parfois adorable et enfin Evangelyne, une Cra (archère) garde du corps d'Amalia ayant un caractère bien trempé.
Comme beaucoup de série, il y a des épisodes "storyline" (qui font avancer l'intrigue principal) et les épisodes "filler" (qui ne font pas avancer l'intrigue de façon significative). Dans la plupart des anime les épisodes filler sont clairement en dessous du reste que ce soit au niveau de l'intrigue (rappelez vous de l'épisode où Goku et Piccolo passe le permis de conduire dans DBZ) ou de l'animation (et parfois du graphisme). L'un des gros avantage de Wakfu c'est que les fillers sont très bien voir excellents (le tournoi de Bouffebal, meilleur filler sportif toutes série confondue). En fait toute la série bénéficie du même niveau de qualité que ce soit dans la charte graphique, les scénarios ou l'animation. Il n'y à pas une seule baisse de tension sur les 26 épisodes.

Cette série dispose donc d'un scénario solide, d'un graphisme réussie et d'une animation qui déchire... mais encore? Et bien la bande son est sympa, le méchant de cette saison est particulièrement réussi - classe et complexe, il ne fait pas le mal pour le mal mais étrangement par amour et pour ce racheter-, et à tout cela s'ajoute un humour et des références, que ce soit un jeune garçon qui balance un rayon bleu en joignant les main (manque plus qu'il hurle Kamehameha) ou Ruel qui hurle GIGA-DRILL! en allumant sa foreuse (chez Ankama on aime Gurren Lagann), sa oublier Evangeline qui hurle "crache pas sur mon Iop", pas sur que les enfants qui sont le principal public visé comprenne toutes les références, mais pour les plus vieux ce sont des clins d'oeil plus que sympa.
Bref, j'ai adoré ce dessin animé de bout en bout, a tel point que je me suit pris les deux artbooks décrivant l'univers, j'espère sincèrement qu'Ankama à une suite dans les tuyaux et en attendant, je vais me jeter comme un affamé sur les DVD.
* pourquoi Boucherie? Et bien parceque pour réaliser leurs Power Rangers, les sociétés propriétaires au US (Saban et Disney) récupère une série de sentai, coupe toutes les scènes non costumés pour les tourner avec des acteurs occidentaux qui arrive à jouer plus mal que les japonais (qui ont déjà un jeu d'acteur exagérer) et en modifiant les scénarios (en infantilisant encore plus des séries pourtant déjà destiné aux enfants à la base)... YURK!!!

Commenter cet article

Ahltar 31/08/2010 22:12


WAKFU ça roxx dur !


Mikaya 10/06/2010 08:30


Et un amv de Wakfu sur une musique de Xandria ca rox ^^


Mikaya 10/06/2010 08:27


Excellent le générique de Shinkenger :D
C'est pour redonner l'envie au Kendo aux ptits enfant japonais?

N'empeche, je me demande encore c'est quand qu'on verra des héroines de Sentai aux grosses sboobs sous leurs combinaisons moulantes :p !!!!! Ca devrait roxxer pourtant XD

Et Wakfu c'est cool :)


Poulpy 12/06/2010 11:26



chan chanbara, chanbara bara samurai sentai shinkenger APPARE!


 


Ouiiiiiiiiii c'est de la discrimination, à quand des actrices à gros sboobs dans les tokusatsu et sentaï?


 


(et il est beau Shgiba Takeru hein?)