Devastra, le JDR saveur Curry

Publié le par Poulpy

Nan, je ne fait pas de fixation sur le Curry!



C'est juste que je vient de finir de lire Devastra, le nouveau jeu de rôles du 7eme cercle qui mélange au niveau des inspiration l'Inde mythique et le Shonen (ses mangas "pour garçons" ou de jeunes gens disposant de pouvoirs surhumains sauve le monde genre Saint Seya, Dragon Ball, Naruto ou Bleach). et voici ce que j'en pense.
Le pitch de base est qu'on y joue de jeunes gens, avatars d'une divinité décédé et armé d'une devastra, un objet divin qui offre ses pouvoirs à l'avatar et avec laquel il affronte des vilains pas beau: les Asuras.



D'abord du point de vue de l'objet lui même, il s'agit d'un ouvrage format A4 en N&B sous couverture souple de 148 pages pour 28€. Franchement, par rapport au matos contenue, ce n'est pas cher payer.
Le texte est plaisant à lire, les coquilles rares, la mise en pages est dans la lignée des autre gammes de l'éditeur. Par contre on sent que les auteurs ont du faire rentré un maximum de matos dans un nombre donné de pages, du coup l'enchaînement de certains chapitres est un peu brutal, une maquette plus aéré aurait été agréable mais aurait évidemment demander plus de pages et donc augmenter le prix, donc passons.
Au niveau graphique, j'aurais aimer une couverture plus dynamique, montant par exemple un groupe de Héros au prise avec un méchant pas beau, dommage. Les illustrations sont toutes signées de Maitre Jee, ce qui assure une cohérence graphique à l'ensemble. Elles sont très belles, je regrette juste que sue les illus des archétypes et des Asuras, il ait été fait le choix de poses un peu statiques, j'aurai plutôt aimer les héros et leurs ennemis en action. Mais bon tout sa c'est du pinaillage, le jeu est beau et lisible, c'est le principale.



Parlons du système désormais.
La création du personnage est divisé en 2 parties.
On commence par créer son Avatar. Ici, rien de vraiment surprenant, choix d'un nom, du dieu dont il est la réincarnation, d'avantage et de défaut, distribution de points dans les caractéristiques (Corps, Mouvement, Esprit, Charisme et Ame), achat de compétences, détermination des scores de vitalité (points de vie) et d'Atman (point de magie).
Un point sympa est le choix d'un Dharma, il s'agit d'un archetype de comportement que l'on retrouve dans les mangas comme l'acharné (Naruto), l'Altruiste (Shun, Horihime), le loup solitaire (Ikky, Vegeta), etc. Chaque Dharma donne un pouvoir utilisable une fois par partie, pouvoir assez puissant en général et un type de comportement qui, si il est suivit, permet au personnage de regagner des points de conviction (je reviendrait sur l'usage de ceux ci plus tard)
La seconde partie de la création est consacré à la Devastra, cet objet magique fait vraiment partie du personnage et n'est pas sans rappeler d'autre objets de pouvoirs  issus de manga (les myth cloth de Saint Seya, les Zanpakuto de Bleach ou les saiga de Beet par exemple) tout en étant raccord avec l'univers hidouïsant (les devastras étant dans la religion hindou les armes manier par les dieux). On détermine ainsi la forme et les pouvoirs de l'objet en respectant le Dieu auquel elle était censé appartenir par le passé.
Un personnage débutant dispose de 3 pouvoirs qui peuvent appartenir a diverses catégories: dégâts, guérison, protection, succès automatiques, dés de malus pour l'adversaire, déplacement (du vol, a l'enfouissement en passant par la téléportation), pouvoirs psychiques et illusions. Ils les crée en dépensant des points pour acheter des effets dans la liste cité précédemment et en couplant cela avec des paramètres technique (portée, durée, etc).
Par la suite, le personnage pourra amélioré ses pouvoirs voir en apprendre de nouveaux (avec un maximum de 7 pouvoirs différents).
Tout cela est simple, clairement expliqué, efficace et permet de créer des personnages bien diversifiés.
Le système quand à lui est simple et tiens en une dizaine de pages, règles de combat comprise! En gros tout repose sur le jet d'un nombre de D6 égale à une compétence, chaque dé affichant un score inférieur ou égal au score de la caractéristique compte comme une succès, plus tu as de succès, mieux c'est!
Voila, tout le reste n'est qu'une déclinaison de ce principe de base auquel s'ajoute quand même quelque subtilité comme une système d'initiative qui permet quelques choix tactiques (agir plus vite ou plus souvent?), les points de conviction qui permette au personnage de ce dépasser (de "brûler son cosmos) lui donnant des succès bonus, d'ignorer les malus à un jet ou de regagner vitalité ou Atman.
Tout cela a l'air de tourner rond. Je regrette juste un peut le manque d'exemple sur le chois des couples caractéristique / compétences ainsi que sur certaines options de combat (comment simuler une manoeuvre de désarmement ou une tentative d'assommer un garde), rien qu'un MJ expérimenter ne puisse bricoler lui même, mais je pensait plutôt au nouveau venus derrière l'écran.



Le background quand à lui va à l'essentiel, description des castes, des trois royaumes principaux (un militaire, un religieux et un marchand). Il n'y a pas ici de détails inutiles comme la descriptions des diverses façon de servir le thé en fonction du statut social de votre interlocuteur. Ici il n'y a que le nécessaire au jeu : fonctionnement des castes, organisation des royaumes avec descriptions d'intrigues pour le MJ, PNJ et factions remarquable.
Deux très bons points vienne s'ajouter a cet esprit de synthèse: d'abord, tous les secrets de l'univers sont révélés, évitant un "a suivre" ou un "débrouillez vous" bien lourd. Ensuite le chapitre des conseils pour mener est intéressant! D'habitude, ce genre de chapitre est remplies de vent, ici les conseils afin de créer une ambiance Shonen sont pertinent.



Pour moi, le seul point noir de cet ouvrage tient dans le scénario. D'accord, c'est très bien d'en proposer un, mais à vouloir aborder toutes les facettes du jeu dés ce scénar d'introduction, je trouve que celui ci s'éloigne trop du scénario-type Avatars vs Asuras en introduisant trop tôt d'autres factions.



Au final, Devastra est pour moi une réussite, un jeu au système simple avec un univers fort et original.

Les plus:
- Une création de persos permettant d'avoir toujours des personnages originaux.
- Un système simple qui soutient le thème héroïque.
- Un univers original mais facile à s'approprier.

Les moins:
- Un scénario pour moi trop ambition.
- Un manque d'exemples dans le système.

Publié dans Jeux de rôles

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

mikaya 24/07/2009 08:27

Ah oui :) y'a vraiment matière à faire du bleach ou Beet la ^^
les dernières illus sont tirés du livre? sinon on pourrai avoir des illus directement du book? ^^

Poulpy 24/07/2009 21:06


Oui oui, ya de quoi faire du Bleach/saint seya/ beet à fond.
Les dernières illus sont des représentations traditionnelles de Rama et Shiva.
Pour les illus du bouquin, voici un  des persos prétirés  et un patchwork d'illus qui te donneront une idée du style.